Conseil municipal du 25 novembre 2014

Conseil municipal du 25 novembre 2014.
Nos votes et interventions.

Délibération 2014-89 contrat enfance jeunesse 2014-2017CAF – dossier de renouvellement.
Notre groupe ayant étudié le contrat, expose par la voix d’Alain BERTES le manque d’ambition de la municipalité dans ce renouvellement d’engagement avec la CAF ; en effet ce qu’il ressort du contrat sont d’abord les points à améliorer mais sans solution apportée et 2 mises en place : une offre de service importante pour les 4/17 ans et la coordination des actions enfances jeunesses. Le maire accuse A BERTES de dire  » n’importe quoi « . Après une altercation pendant laquelle le maire ne daigne pas s’excuser de ses propos injurieux, l’adjoint délégué explique, qu’en effet, le projet de contrat est incomplet et qu’une note complémentaire est à rajouter (avec en intitulé : Orientations éducatives des élus). En résumé : « On nous demande de voter le renouvellement d’un dossier très important qui n’est même pas complet » ! Le bien fondé des réflexions de notre groupe est clair pour tout le monde, sauf pour le maire ; restant sur ces états d’âmes électoraux et son manque cruel de considération de l’autre !
Abstention du groupe.

Délibération 2014-90 convention de mutualisation de service pour le ramassage des encombrants 2014.
Unanimité.

Délibération 2014-91 convention d’assurance des risques statutaires-adhésion.
Unanimité.

Délibération 2014-92convention annuelle d’objectifs avec l’association comité des fêtes « Gig’en fêtes».
Délibération retirée.
Il s’agit d’une proposition d’octroi d’une subvention de 20 000 € pour une association : GIG-EN-FETE.
Celle-ci avait déjà bénéficié, lors du précédent conseil, (21 octobre 2014)d’une subvention supplémentaire de 521 €. Interrogé sur le pourquoi de cette subvention complémentaire, le maire nous avait indiqué qu’il s’agissait de la charge financière payée à la commune par le café de la Bourse en compensation de la tenue de la buvette ; celle-ci a donc été reversée à l’association « Gig’en fête ». Pour quelle raison ?????

Thierry QUEAU s’est fait le porte parole du groupe en mettant en évidence qu’en ce qui concerne la subvention de 20 000euros, plusieurs points nous ont interpellé :
– L’association est présidée par le compagnon de Madame la 1ère adjointe.
– L’association est domiciliée à l’adresse personnelle de la 1ère adjointe au Maire.
– L’association a été « proclamée » Comité des fêtes, sans qu’il n’y ait eu préalablement de consultation à ce sujet sur la commune, ni que cela figure dans ses statuts tels que déclarés en Préfecture.
– Aucun projet prévisionnel concernant l’utilisation de cet argent public, n’est fourni
o Pas de budget prévisionnel
o Pas de proposition quant à l’utilisation de la subvention
Nous avons donc rappelé au maire et aux élus de la majorité, les obligations afin que cela ne ressemble pas à un octroi de marché public déguisé.
Nous avons rappelé également la loi qui précise que dans une telle situation, la 1ère adjointe et tout élu en lien (proche ou famille, ou personnellement membre du bureau de l’association) avec GIG-EN-FETE doivent sortir de la salle du conseil lors des débats et ne peuvent prendre part au vote. L’obligation faite à une association de dûment remplir les documents pour toutes demandes de subvention.
Face aux réactions d’hostilité et de volonté de passage en force d’un vote d’élus de la majorité, nous avons été obligé de souligner qu’une telle décision pourrait alors être qualifiée de prise illégale d’intérêt.
Notre position est la suivante :
– Nous ne sommes pas contre la mise en place d’un comité des fêtes, bien au contraire, mais nous souhaitons qu’il soit ouvert et que toutes les associations et les personnes souhaitant s’investir, puissent le faire.
– Il est important que les règles d’octroi de subvention (donc d’argent public) soient respectées et soient les mêmes pour tous.
Nous avons donc demandé à ce que cette délibération soit retirée, ce qui non sans mal, a été obtenu. Elle sera proposée lors d’un prochain conseil ; gageons que cette fois-ci l’esprit et les règles soient respectés. Nous, élus Pour Gigean Naturellement, restons vigilants et vous informerons de la suite qui sera donnée à cette délibération.

Délibération 2014-93 actualisation n°2 de l’autorisation de programme et crédits de paiement (ac/cp) maison des associations.
Abstention du groupe, nous relevons la prise de retard du commencement des travaux alors que les subventions ont été validées depuis 10 mois. L’adjoint référent rapporte la problématique du retard liée aux différentes études obligatoires et à la proximité des élections… !

Délibération 2014-94 actualisation n°2 de l’autorisation de programme et crédits de paiements (ap/cp) réfection de la voirie du quartier du bel air.
Unanimité.

Délibération 2014-95 décision modificative budgétaire n°2/2014.
Abstention

Délibération 2014/96 régime indemnitaire du personnel communal-modificatif.
Il s’agissait là de modifier une erreur. Par contre nous avons pu souligner une nouvelle fois le réajustement nécessaire des primes attribuées, avec l’objectif qu’elles soient plus équitables et soumises à des objectifs bien définis. Nous avons émis à nouveau le souhait que soit mis en place une méthodologie globale d’attribution pour qu’il y ai une réelle transparence dans ces attributions. Le maire est revenu sur le fait qu’à son arrivée, il y a 6 ans, les primes étaient attribuées au bon vouloir du maire et que finalement il a continué de cette façon là….. c’est-à-dire de façon arbitraire…
Abstention du groupe.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Conseil municipal du 25 novembre 2014

conseil municipal du 21 octobre 2014

Conseil municipal du 21 octobre 2014.
Nos votes et interventions :

Débat – Dans le cadre de la révision du PLU (Plan Local d’Urbanisme), débat sur le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) de la commune.
Après une présentation détaillée du projet de PADD par le bureau d’étude, le maire ouvre le débat, Alain BERTES intervient en précisant que ce PADD avait été proposé en grande partie par l’ancienne municipalité et qu’étant à l’époque chargé du dossier il ne pouvait que l’approuver globalement. Par contre certains axes sont à améliorer ou inexistants : il s’agit de la prise en compte d’une déviation de la D613 dont il n’est pas fait mention alors qu’elle est inscrite sur le SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale du Bassin de Thau), que le développement touristique n’est quasiment pas envisagé dans la réflexion, alors que Gigean a des atouts énormes en la matière, se trouvant dans le Bassin le plus touristique du département ; il ne faudrait pas passer à côté de ce développement économique essentiel pour notre village. Ce débat n’engendre pas de vote.

Délib 2014-70 : document d’aménagement des forêts communales de la Gardiole.
Unanimité

Délib 2014-71 : modification du tableau des effectifs.
Abstention du groupe, pas assez d’éléments sur les changements. La gestion des ressources humaines de la commune reste vraiment flou et sans véritable objectif d’amélioration.

Délib 2014-72 : dénomination des rues ; chemin du lac de la Gardiole.
Unanimité

Délib 2014-73 régime indemnitaire du personnel communal
Abstention du groupe, les primes attribuées le sont au bon vouloir du Maire, donc nous n’avons aucun moyen de savoir ce qui est juste ou non. Il serait intéressant de mettre en place une méthodologie d’attribution globale des primes. Nous constatons que certaines primes sont relativement importantes et ne paraissent pas refléter la responsabilité des agents, le maire nous informe que ceci est du à l’héritage de la municipalité précédent son premier mandat mais n’envisage pas un rééquilibrage pourtant nécessaire.

Délib 2014-74 régime indemnitaire global des régisseurs de recettes d’avances et de recettes et d’avances.
Abstention A Bertés, N Dulion, K Estébe. Pour T Quéau, C Puissant

Délib 2014-75 convention d’objectif avec le bailleur social « un toit pout tous » pour la réalisation de 11 logements au lotissement Mas de Peyre.
Unanimité (délib déjà votée lors du précédent conseil)

Délib 2014-76 travaux d’entretien des rivières- convention de groupement de commandes avec la CCNBT.
Unanimité

Délib 2014-77 lotissement les Asphodéles- transfert des voiries et réseaux
Unanimité

Délib 2014-78 mise en place des entretiens professionnels – expérimentation.
Unanimité. Même si nous avons voté pour, il nous semblait opportun de proposer ce projet non pas à titre expérimental mais à l’ensemble du personnel ; l’an prochain peut-être !!!

Délib 2014-79 subvention à l’association body bulding line.
1 abstention A Bertés, le reste pour.

Délib 2014-80 subvention supplémentaire au comité des fêtes « Gigean en fêtes »
Abstention du groupe, cette subvention de 521euros, correspond au versement de la participation financière du café de la bourse pour la tenue de la buvette lors de la fête locale.
Notre groupe a demandé à la première adjointe, compagne du président de l’association de ne pas participer au vote mais celle-ci est passée outre notre proposition…

Délib 2014-81 accueil loisirs sans hébergement « sport passerelle » création et tarifs ;
Unanimité.

Délib 2014-82 licence d’entrepreneur de spectacles-désignation du titulaire.
Unanimité.

Délib 2014-83 comité technique et CHSTC ;
Unanimité.

Délib 2014-84 construction de 47 logements locatifs sociaux, résidence Passarella (quartier du Cellier), garantie d’emprunts de la Sté 3F par la commune. Soit 1 482 900 euros (30% de l’emprunt total) garantis par la commune sur une période de 50 ans.
4 Abstentions, T Quéau contre.

Délib 2014-85 cession de véhicule
On nous demande d’approuver la vente de 2 véhicules du service technique pour une somme totale de 600 euros. Le groupe demande a qui seront vendus ces 2 véhicules… pas de réponse !
Abstention du groupe.

Délib 2014-86 création d’une autorisation de programme réfection de voiries, cellier, bégudes, place de la bascule et parking groupe scolaire PEV.
Unanimité.

Délib 2014-87 demande de subvention pour la réfection totale des terrains de tennis.
Il ne s’agit là que d’une intention, et uniquement une demande de subventions. Les joueurs et joueuses de tennis ne sont pas prêts de voir les courts rénovés…
Unanimité.

Délib 2014-88 décision modificative budgétaire.
Abstention

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur conseil municipal du 21 octobre 2014

Article des élus de l’opposition dans le Gigean-MAG.

Voilà six mois que le Maire et sa nouvelle équipe municipale sont en place.
Voilà six mois que ce que nous dénoncions pendant la campagne électorale se confirme :
Une désorganisation flagrante des services par manque de cohérence, de communication et de décisions du Maire et de ses délégués.
Quelques exemples :
La rentrée des classes : l’accès à l’école Paul Emile Victor n’est pas terminé.
De gros trous, tractopelles et camions étaient aussi de rentrée scolaire cette année !!!!
Certains travaux commandés par les directeurs d’écoles ne sont toujours pas effectués, ils étaient pourtant indispensables.
Le logiciel de gestion du service périscolaire toujours en attente. Les parents attendent eux aussi !
Les rythmes scolaires : C’est la panique, rien n’est prêt, pourtant il existait un comité de pilotage présidé par Monsieur le Maire avant les élections qui n’a plus été sollicité. Où en est-on ? A-t-on réellement pris en compte le temps de l’enfant et ses besoins dans les réflexions ?

Autre exemple : Un jardin d’enfants pas pour les enfants !!!!!
Allez visiter le jardin Japonais qui a surgi près de la place de la bascule en lieu et place d’un square pour les familles et les enfants du quartier. Vous y découvrirez des fleurs multicolores magnifiques, sauf que ces plantations (avec des épines pour certaines) ne sont pas celles prévues initialement, elles sont inappropriées et oubliées des services d’entretien, alors ……
Ce square n’a quasiment jamais été ouvert au public depuis la fin des travaux, il y a 5 mois.
Attention, ce sont nos impôts qui financent ces incohérences.
Nous attendons le début du « nouvel élan »…!

Nous tenions à remercier chaleureusement tous les bénévoles des associations qui se sont impliqués dans les manifestations de cet été ; grâce à eux notre village a vécu des heures conviviales et festives.
Les élus du groupe « pour Gigean naturellement »
A Bertés, K Estèbe, N Dulion, C Puissant, T Quéau.
IMG_5546IMG_5544

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Article des élus de l’opposition dans le Gigean-MAG.

information sur le conseil municipal du 16 septembre 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 16 SEPTEMBRE 2014.
Principales délibérations mises aux votes.

Délibération 2014-57 : demande de protection du studium au titre des monuments historiques.
Même si l’enjeu de protéger le bien commun des Gigeannais est légitime, cette protection amènera des contraintes qui en l’état n’ont pas été évaluées au point de vue urbanistique et financier ; il aurait fallu au préalable une étude d’impact. On met ici « la charrue avant les bœufs ». Ces contraintes risquent de coûter cher aux contribuables Gigeannais, autant les évaluer ! Par manque d’éléments, nous nous sommes ABSTENUS !

Délibération 2014-58 : vente de l’ancienne caserne de pompiers (mairie annexe) pour la construction d’une nouvelle pharmacie. Vote : POUR

Délibération 2014-59 : convention d’objectif avec le bailleur social « « un toit pour tous » et Thau Agglo pour la construction de 11 logements sociaux en bordure du lotissement « Mas de Peyre ». Nous avons insisté sur la préparation, au préalable, des dossiers d’attribution de logements afin que ce soit les Gigeannais qui en bénéficient. L’élu référent s’est engagé à se mobiliser pour cet objectif. Vote : POUR

Délibération 2014-60 : convention de mise à disposition d’un local au profit d’associations œuvrant dans le social. Vote : POUR

Délibération 2014-64 révision des taux d’indemnité de fonction des élus. Le total des indemnités dépassait le plafond accordé. Celles-ci sont revues à la baisse. Il y a 16 élus indemnisés (le maire, 6 adjoints et 9 conseillers). Vote : ABSTENTION

Délibération 2014-65 actualisation du coefficient de la taxe communale sur la consommation finale d’électricité. C’est une taxe que nous payons tous sur notre facture d’électricité (TCFE), c’est finalement un impôt indirect majoré de la TVA. Le maire qui s’était engagé à ne pas augmenter les impôts, n’hésite pas à faire l’inverse discrètement !
Nous avons essayé de l’en dissuader, en vain. Il a été suivi froidement par sa majorité.
Vote : CONTRE

Délibération 2014-66 modification du tableau des effectifs. Voila 3 conseils municipaux que nous votons un changement d’effectif. Au mois d’avril il y avait 84 agents titulaires, au mois de septembre 87, à cette vitesse là c’est 7 agents de plus qui pourrait être embauchés chaque année, soit en 6 ans de mandat 42 agents supplémentaires. Nous préférerions une meilleure organisation des services, un plan de formation pour les agents et une restructuration rationnelle des services avec des recrutements de personnel d’encadrement. Vote : ABSTENTION

Délibération2014-69, nouveau règlement intérieur du conseil municipal. Thierry Quéau a proposé que soit inscrit sur le règlement la possibilité pour les groupes d’opposition de s’exprimer en début de conseil sur des sujets généraux de la commune, le maire a refusé de rajouter cette proposition dans le règlement. De même le maire était contre la possibilité d’une demande de suspension de séance soumis au vote par ¼ des conseillers présents. Nous avons voté pour cette proposition, 3 voix de la majorité se sont rajoutées aux nôtres !
Vote : CONTRE

Les élus d’opposition : pour Gigean naturellement :
Alain BERTES, Karine ESTEBE, Nicolas DULION, Chantal PUISSANT, Thierry QUEAU

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur information sur le conseil municipal du 16 septembre 2014

Rassemblement fraternel en hommage aux soldats de Gigean partis en 1914.

Inutile de prévoir une cérémonie en grande pompe, le devoir de mémoire ne demande ni frasque ni extravagance. Juste quelques mots, un hommage à nos courageux aïeux qui ont donné leur vie pour la France, une minute de silence, une gerbe symbole de notre témoignage et une émotion palpable dans l’assemblée présente.

DSCN4010-BLOG        DSCN4004-BLOG

 

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Rassemblement fraternel en hommage aux soldats de Gigean partis en 1914.

centenaire du début de la grande guerre.

slider_label_centenaire[1]

A ce jour, la municipalité de Gigean, ne communique pas sur le début de la guerre 1914/1918 et n’envisage pas, pour l’instant une commémoration.
Nous pensons, conseillers municipaux du collectif « pour Gigean Naturellement », qu’il est nécessaire pour un devoir de mémoire des jeunes générations de commémorer ce premier jour de mobilisation de la guerre où sont partis nos aïeux.
Il est important de rappeler les événements qui ont conduit à cette guerre meurtrière :
Tout a commencé avec l’assassinat le 28 juin 1914 de l’Archiduc d’Autriche héritier du trône et de sa femme a Sarajevo ; victimes d’un terroriste Serbe : Gavrilo Princip

60 millions de soldats y ont pris part , 9 millions de personnes sont mortes et 20 millions blessées.
D’un coté : la triple entente, France, Royaume-Uni, Russie à qui vont se joindre la Belgique (occupée), le Japon (1914), l’Italie (1915) La Roumanie (1916) le Portugal(1916) la Grèce et les USA (1917)
Contre : la triple alliance, Allemagne, Autriche, Hongrie en octobre 14 vient se joindre l’Empire Ottoman puis la Bulgarie (1915) Sans oublier des deux cotés tous les pays sous domination coloniale

La mobilisation

Août 1914 : en quelques semaines, presque toute l’Europe bascule dans la guerre. Jamais dans son histoire, le vieux continent n’avait connu simultanément et en si peu de temps, la mobilisation d’un si grand nombre d’hommes. La Serbie (22 juillet), la Russie (30 juillet), l’Autriche-Hongrie (nuit du 30 au 31 juillet), l’Allemagne (1 août) et la France (1 août) ont recours à la mobilisation générale. Celle-ci s’appuie sur le service militaire obligatoire. Les affiches sont alors le média le plus efficace pour relayer l’information. A titre d’exemple en France, l’armée compte 800 000 hommes en 1914. La mobilisation la porte à 3 580 000
En France, c’est par voie d’affichage que les « Français soumis aux obligations militaires « sont avertis de la mobilisation qui est effective le 2 août 1914 à 0h.
Les jeunes hommes alors au service militaire et les réservistes de 24 à 48 ans sont concernés, à l’exception des cheminots et d’une partie des mineurs de fond.

affiche_mobilisation_14_18[1]

Les Gigeannais comme les autres Français partirent eux aussi
Extrait du livre « Gigean notre village » de Monsieur Louis André :
« Quand le tocsin de l’église de Gigean (actuellement salle polyculturelle) se fit entendre le 2 août 1914, il sonnait la fin d’une époque heureuse. La population qui l’écoutait gravement sut témoigner alors d’un bel esprit d’union et de patriotisme, probablement sans pareil dans l’histoire de la commune. Les hommes partirent en chantant comme si ils allaient à la fête. »
Durant les 4 années de guerre, ils seront environ 300 Gigeannais dans les tranchées du nord de la France.

Numériser0003

le 122éme régiment territorial constitué de Gigeannais, parti en 1914, parmi ces hommes Alfred Pujol ( assis à droite).

Numériser0004

Une partie de ce régiment ( 3ème compagnie 1ère section) est positionné au début de la guerre à Sanary dans le Var pour surveiller un axe important : le viaduc de la Reppe à Bandol
1er rang debout en partant de la gauche
Vidal, Bartélhémy, Cabassut, André, Barrié, Chazotte, Cabrol, Trouche
Assis de gauche à droite :Grailhe, Fesquet, Serrier, Margouet
Par la suite le régiment est envoyé dans l’est en Argone, les hommes se retrouvent en premières lignes

Numériser0005

 

Numériser0006

Fernand André 3ème debout à partir de la gauche

Extrait du livre « Gigean notre village «
« On ne reconnaîtra jamais assez les qualités surhumaines dont firent preuve les soldats de 14-18. Les nôtres participèrent courageusement à l’épopée, sept d’entre eux tombant dès les premiers jours en Lorraine,
Benoit Louis à Lagarde le 11 août
Cabassut Joseph, Girard Jean, Rieutord Marius, Valat Louis et Vidal Georges les 20 et 21 aux alentours de Dieuze
Le capitaine Carles à la tête de sa compagnie le 26 »

Dans la même année ce furent en tout 16 jeunes hommes qui perdirent la vie …on rajoute à cette liste : Brunel Jacques, Boudet Alfred, Boulet Joseph, Carles François, Moulières Louis, Roussel Louis, Suquet Jean, Vassas Jean, Vidal Paul
Ils ouvraient la voie du sacrifice aux 68 Gigeannais dont les noms s’inscrivent aujourd’hui sur le monument commémoratif

Rendons leur hommage !
Soulignons le courage, l’abnégation de ces Gigeannais qui furent nos ancêtres pour certains d’entre nous ; qui vécurent tout simplement ici, à Gigean, comme nous, dans ce village qui nous accueille provisoirement et que nous aimons !
Il y a 100 ans ces hommes sont allés défendre leur liberté, notre liberté ! Soyons leurs reconnaissant.

96632544[1]

Le monument de Gigean inauguré le dimanche 12 novembre 1922

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur centenaire du début de la grande guerre.

conseil municipal du 26 juin 2014 – nos prises de position et nos votes.

délibération 2014-36 : adhésion à un groupement de commandes pour l’achat de gaz. Le groupe a voté OUI.
délibération 2014-37 : modification du tableau des effectifs (on passe de 84 à 86 agents titulaires)
Les argumentations du Maire au sujet de la titularisation et du changement de filière n’ont pas convaincu le groupe, nous avons voté contre.
délibération 2014-38 : convention de mise à disposition de personnel à la halte garderie (1 agent détaché depuis longtemps) le groupe a voté oui.
délibération 2014-40 : marché public (avenant) relatif à l’aménagement de la rue pompe vieille et arrière de la poste : Le Maire nous demande de voter un avenant supplémentaire de 11 641,91 euros HT pour l’aménagement de l’arrière de la poste alors que les travaux sont déjà faits … qu’il n’y a eu aucune information au préalable de sa part sur les modifications du projet initial ; alors que le résultat des travaux n’est vraiment pas une réussite (nous vous invitons à aller voir le mur de 2,50 m de haut). Ces travaux sont très certainement le fruit de promesses électorales ou alors nous ne comprenons pas. Nous avons voté : NON.
délibération 2014-42 : demande de dépôt d’archives communales-contrat de dépôt. nous avons voté oui au déménagement des Archives municipales afin qu’elles soient stockées, entretenues et gérées de façon satisfaisante.
délibération 2014-43 : participation de la commune aux frais de scolarité CLIS. Nous avons voté oui.
délibération 2014-44 : adoption du compte administratif et du compte de gestion 2013 de la commune
Nous l’avons voté et fait remarquer que les investissements ne sont pas à la hauteur de ce qu’attendent les Gigeannais ; malgré des impôts communaux relativement hauts, les dépenses d’investissements (projet d’aménagement) restent faibles.
délibération 2014-48 : adoption des tarifs, taxes et loyers. Nous avons voté pour.
délibération 2014-49 budget supplémentaire 2014, décision modificative. Alors qu’il y a à peine un mois et demi nous votions le budget primitif, le maire nous propose de rajouter 342 131,00 euros supplémentaires dans les immobilisations corporelles, c’est à dire dans la section d’investissement/ Ce sont des dépenses d’investissement liés au fonctionnement (achat de véhicules, d’outillage, de matériel informatique, etc …), comment peut-on en si peu de temps changer d’orientation ; ce n’est pas sérieux ! nous avons voté contre.
délibération 2014-50 subventions aux associations, Chantal Puissant n’a pas pris part au vote (elle est vice-présidente d’association ) Alain Bertés s’est abstenu, Thierry Quéau, Nicolas Dulion et Karine Estèbe ont voté pour.
délibération 2014-51 : demande de subvention au conseil général pour la réhabilitation de la place de la bascule et la rue des bégudes. Nous avons voté pour.
délibération 2014-52, attribution d’un bon de fournitures de 35 euros aux collégiens rentrant en 6ème. nous avons voté pour.
Le Maire nous a demandé de voter une motion concernant la suppression annoncée des départements. Nous avons voté contre cette motion, d’abord parce qu’ elle est inopportune dans sa présentation et ensuite parce que nous pensons que le mille feuille des institutions françaises est une réalité qu’il faut changer. Sûrement que les disparités par région sont à appréhender différemment et que le département de la Creuse a une légitimité par rapport à celui de l’Hérault; mais avec l’importance des agglos comme celle de Montpellier, n’y a t-il pas une couche de trop ?
Nous disons donc : non à la recentralisation du pouvoir, oui au maintien des politiques publiques de proximité et non au « mille feuille » administratif qui peut passer par la disparition des départements comme le préconise le président et son premier ministre, dans un temps de mise en place suffisant.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur conseil municipal du 26 juin 2014 – nos prises de position et nos votes.

Finalement, le Maire revient sur sa décision de ne pas intégrer le Secours populaire dans le CCAS !

Les responsables du Secours Populaire ont su mettre en avant les arguments réglementaires qui ont suffit à convaincre le Maire qu’on ne peut pas faire n’importe quoi dans la mise en place d’un CCAS. Le maire revient sur sa décision et il y aura un représentant du Secours Populaire dans la commission CCAS ; Ah, les rancœurs…

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Finalement, le Maire revient sur sa décision de ne pas intégrer le Secours populaire dans le CCAS !

Le Secours Populaire Français exclu du CCAS !

Pour la première fois depuis plus de 18 ans, le secours populaire n’aura pas de représentant au sein de la commission du CCAS.

Le Centre Communal d’Action Sociale est un établissement administratif qui vient en aide à toute personne en difficulté sociale. Il est géré par un conseil d’administration composé, outre le maire, président de droit, à parité de conseillers municipaux élus par le conseil municipal et de personnes nommées par le maire parmi les personnes participant à des actions d’animation, de prévention ou de développement social menées dans la commune.

L’article L.123-6 du Code de l’Action Sociale et Familiale (CASF) prévoit que 4 catégories d’associations doivent obligatoirement faire parti du CA avec un représentant  1) des associations œuvrant dans le domaine de l’insertion et de l’exclusion, 2) des associations familiales, 3) des associations de retraités, 4) des associations de personnes handicapées. C’est le cas du Secours Populaire qui œuvre depuis longtemps sur le village et ses environs, qui travaille sans cesse avec le service social de la ville, qui délivre les aides pour le compte du CCAS dans son épicerie solidaire, qui participe aux projets humanitaire au Sénégal et au Maroc avec les jeunes du centre ados.

Pourquoi une telle décision de la part du Maire !
–          Est-ce parce que le fondateur du Secours Populaire de Gigean n’est autre que son opposant aux dernières élections, Alain Bertes ?
–          Est-ce parce que la présidente actuelle de cette association n’est autre que Madame Corinne Bertes, son épouse.

Comment peut-il donner la priorité à ses rancœurs personnelles au détriment de l’intérêt général, d’autant plus de l’intérêt des plus démunis !

Voila une fois de plus le signe distinctif de votre maire, grand démocrate… : «  j’éloigne de moi tous ceux qui pourraient me gêner … même dans le domaine de la solidarité ».

Pour info : Un Mézois bénévole au SPF de Gigean vient d’être désigné par le maire de Méze comme membre du CCAS. Preuve s’il en est que le Secours Populaire est un élément important dans le fonctionnement du CCAS.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Le Secours Populaire Français exclu du CCAS !

Notre article du prochain Gigean Mag

Notre engagement en tant qu’élus d’opposition est un engagement citoyen, soucieux de s’inscrire dans un débat démocratique et constructif. Nous sommes donc là pour relayer la parole des Gigeannais, faire des contre-propositions, provoquer et enrichir le débat.

Le Maire a le pouvoir de décider seul dans le cadre de délégations confiées par le conseil municipal.
Début du premier mandat de M. Veaute en 2008 : 11 délégations
Début du second mandat en 2014 : 24 délégations
(Délibération du 16 avril 2014 : l’opposition a voté contre)

Nous avions déjà dénoncé ce mode de fonctionnement lors de notre campagne. Nous ne pouvons donc que nous inquiéter face à cette diminution du pouvoir du conseil municipal.
Nous invitons tous les conseillers (majoritaires et d’oppositions) à rester vigilent, attentif et exigent quant à la nécessaire transparence des décisions prises.

Organisé en association, « Pour Gigean Naturellement », nous vous invitons à venir visiter notre blog www.gigean.eu afin de rester informé, de vous exprimer, de nous faire part de vos idées, vos remarques, vos suggestions.

Alain Bertès, Karine Estèbe, Nicolas Dulion, Thierry Quéau, Chantal Puissant

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Notre article du prochain Gigean Mag